Jean Cocteau
Lycée
Miramas cedex
 

Michel

dimanche 20 mars 2011, par Myriam Remigy

Comme tous les matins, quand la sonnerie de son réveil retentit, Michel, jeune garçon âgé de 15 ans, ouvrit les yeux, et pensa au fardeau qu’il allait subir ce jour-là encore. Petit, maigre et il n’as pas vraiment le physique pour plaire. Les autres lycéens le rejettent et l’insultent à toute heure. Il se fait aussi frapper et humilier. Tous les jours. C’est que Michel préfère les garçons. Il ne s’en est jamais caché et supporte toutes ces brimades sans réagir. Ce serait leur faire trop d’honneur à ces imbéciles. Et puis surtout il y a Tibo. Un garçon de sa classe différent lui aussi, qui a d’abord été son ami puis son petit copain. Mais ils ne peuvent se voir qu’avant ou après les cours car Tibo lui n’assume pas son homosexualité. Ils se cachent à un endroit en attendant l’arrivée du bus et dès que le bus arrive, le copain de Michel change de trottoir et n’y fait plus attention. En montant dans le bus, à peine Michel a-t-il gravi la première marche qu’il se fait insulter, alors comme d’habitude il court se réfugier au fond du car tout en recevant des coup de pieds. Arrivé au lycée il va rejoindre sa meilleure amie, Clara qu’il connait depuis sa tendre enfance dont il ne s’est jamais séparé.
Dans la cour tous les autres lycéens le regardent d’un mauvais air et lui garde la tête haute avec une expression de hargne. Par malchance cette année-là, Michel et Clara ne sont pas dans la même classe il se met donc au fond de la classe seul . Cette journée-là, Michel n’a pas beaucoup subi. Alors, le soir il se pose des questions. Plusieurs fois il a songé à demander à changer de lycée pour tout recommencer et cacher sa différence. Mais quelle explication donner à ses parents ? Ils ignorent tout de ce qu’il est et Michel craint de les décevoir. Il a même déjà pensé au suicide mais deux personnes le font toujours revenir à la raison : Clara et Tibo.
Comme à son habitude, après avoir fini ses devoirs Michel va sur son ordinateur pour discuter avec Tibo et Clara et d’autres amies virtuelles seulement. C’est alors que Tibo lui envoie un message : « Il vaut mieux que l’on se quitte. Désolé. » Rien de plus ! Sans même lui donner de raisons ! Lui aussi l’abandonne ! Michel pleure anéanti. Quand il n’a plus eu une seule larme à verser il se met à réfléchi longuement. A quoi bon poursuivre ?
Durant la nuit tandis que ses parents dorment, Michel se lève discrètement et leur écrit une longue lettre leur racontant la vérité sur leur fils et tout ce qu’il subit sans qu’il n’aient jamais rien vu. Quelques minutes plus tard il monte sur un tabouret, enroule l’écharpe autour de son cou et l’accroche à la poutre de la toiture. Le tabouret heurte le sol avec un bruit sourd dans le silence de la nuit.

Mickaël BAROUDI et Daniel DEMONCHY.

 
Lycée Jean Cocteau – BP 33 - 13141 Miramas cedex – Responsable de publication : Jean-Christophe DURIVAL (Proviseur)
Dernière mise à jour : jeudi 1er octobre 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille